FICHIT

Je m'inscris

Le ballon-balai

0/5 (0 note(s))
Note donnée : aucune
18eme siècle
Jusqu'à maintenant, il n'existe pas d'histoire complète et précise au sujet du ballon-balai. Toutefois, le consensus moderne veut qu'il soit originaire du Canada et qu'il fut né d'une simple expérimentation d'une partie de hockey ne nécessitant pas le port de patins. Néanmoins, une recherche récente indique qu'un sport similaire au ballon-balai était connu sous le nom de knattleikr et était joué en Islande au XVIIIe siècle. Ce sport était presque considéré comme une guerre, avec des morts occasionnelles, puisqu'une partie pouvait impliquer des villages entiers jusqu'à 14 jours. L'écrivain Hord Grimkellson a reporté, durant une partie entre Strand et Botn, qu'avant le crépuscule, six des joueurs de Strand gisaient au sol alors qu'aucun du côté de Botn n'avait subi de pareilles atrocités.
Deux équipes de six joueurs (dont un gardien) s'affrontent. Le but du jeu est de marquer plus de buts que son adversaire. Les buts sont inscrits en frappant la balle dans les filets adverses en utilisant son balai. Les tactiques et le jeu sont similaires au hockey sur glace. Les joueurs frappent une petite balle avec un manche appelé le balai (fait soit en bois, soit en aluminium) au bout duquel est installée une brosse en forme triangulaire (à l'instar d'un balai). L'autre particularité réside dans le fait que les joueurs ne sont pas équipés de patins à glace, mais de chaussures spongieuses.
Une partie typique de ballon-balai est séparée en deux périodes. Chaque équipe est constituée d'un gardien et de cinq autres joueurs, parmi lesquels on retrouve fréquemment deux défenseurs et trois attaquants (deux ailiers et un centre). Si la surface de la glace est particulièrement petite, on choisit parfois de mettre moins de joueurs sur la patinoire. L'objectif du jeu est de marquer des points dans le but de l'équipe adverse : l'équipe qui compte le plus de points au cours de la partie remporte le match. Dans certains tournois, si le pointage indique une partie nulle, une période additionnelle est jouée pour déterminer le vainqueur.
Il y a toute une variété d'équipement qui est utilisé au ballon-balai. Tout comme pour le hockey sur glace, les joueurs sont invités à porter diverses protections afin de garantir le bon fonctionnement à long terme de certaines parties du corps jugées plus à risque telles que les coudes, les genoux et les parties intimes.

Fiche créée le 17/01/2018 par L Lahnailim   vue 30 fois.